Le Four à Chaux

Construit apparemment en 1912-1913 adossé à la forêt, d'une vingtaine de mètres de hauteur.

Ce four servait à cuire la pierre calcaire ou les cendres sulfureuses qui étaient transportées par wagonnets.

Ce four a peu été utilisé car une 1ère utilisation  trop tôt a fendu la maçonnerie. Il a été réparé mais la chaux était vraisemblablement de mauvaise qualité.
Mise en service par la Société Piquemalh-Corn. Il est un peu réparé avec des chaînes pour le soutenir mais la guerre 14-18 mets fin  à son usage.

On voit encore le tracé du chemin jusqu'au lieu " la jauge " où étaient extraites les pierres (passage sous le pont du C.B.R.). Ce four est le témoin des activités passées à Verzenay  et dans le vignoble au 19ème siècle et au début du 20ème siècle.

On séparait la pierre à chaux de l'argile et celle-ci était réexpédiée par le train du C.B.R. vers les tuileries ou les centres de poteries (très présents dans la Montagne de Reims au début du 20ème siècle).
Le calcaire était amené directement par les ouvriers sur le site du four à l'aide de brouettes ou de petits wagons. Et versée dans le " gueuloir ", par en haut, le feu allumé en bas et la chaux recueillie à ce niveau. (la coke est le combustible)
L'exploitation et la fabrication de la chaux se faisait sur place




Site réalisé par l'association Bouq'Info. Tous droits réservés.Dernière mise à jour mardi 21 juillet 2015